4 conseils pour payer moins cher son assurance jeune conducteur

Passer votre permis de conduire est certes compliqué, mais en tant que conducteur novice, ce n’est qu’une étape avant de pouvoir partir en vacances au volant de votre Mazda 3 d’occasion . Une fois cette dernière achetée, il faudra vous pencher sur l’assurance auto. Petit guide pour vous y retrouver parmi les différentes conditions et parvenir à faire des économies.

assurance-voiture-permis

Connaître les formules existantes

Selon l’Association de prévention routière, un jeune conducteur a quatre fois plus de risques d’être tué sur la route qu’un conducteur chevronné. Avec un risque d’accident aussi élevé, certaines compagnies refusent de les assurer. Les autres compensent ce risque par une « surprime » qui peut aller jusqu’à doubler le prix des mensualités par rapport à un conducteur chevronné. Cette surprime est encadrée par le code des assurances et limitée à 100% de majoration la première année, 50% l’année suivante et 25% la troisième année.

Les compagnies qui diminuent cette surprime compensent parfois en augmentant les franchises, montant minimum qu’il vous faut payer en cas d’accident, quel que soit le montant des réparations. Ainsi, vous pouvez payer de petites mensualités mais devez débourser une grosse somme d’argent en cas de vitre brisée ou de carrosserie rayée.

Les formules « au tiers » sont certes moins chères mais vous protègeront moins : les franchises sont plus élevées et de nombreuses situations ne sont pas prises en charge. Les assurances « tous risques » vous protègent mieux, avec de plus petites franchises, proposent des options d’assistance ou de prêt de véhicule par exemple, mais sont plus chères à l’année. Le choix dépend surtout de votre budget et de la valeur de votre voiture.

Faire jouer la concurrence

Il peut être tentant de se tourner vers l’assurance d’un parent ou d’un proche pour gagner du temps et espérer des réductions. Néanmoins, ce n’est pas forcément un bon calcul. Cela permet en règle générale de gagner moins de 10% sur le prix. Or, en faisant la jouer la concurrence, on peut obtenir plus, d’autant que chaque assureur dispose d’une marge de négociation sur ses propres tarifs. A partir d’un contrat de base, on peut par exemple demander à augmenter la franchise vol afin de diminuer la franchise bris de glace.

Bien choisir sa voiture

achat-voiture-jeune

Pour payer moins cher, vous pouvez agir en amont en choisissant un véhicule non modifié et pas trop récent, par exemple une voiture citadine d’occasion comme la Mazda 2.

La puissance entre en ligne de compte, car les grosses voitures provoquent potentiellement des accidents plus graves. De même, les voitures diesel sont plus chères à assurer car souvent plus puissantes que les voitures essence.

Enfin, il vaut mieux éviter les voitures d’occasion à la conduite sportive comme la Mazda MX-5, ou encore les véhicules tuning : en cas d’accident, si la voiture est modifiée, l’assureur pourra refuser de vous couvrir.

Passer la conduite accompagnée

Pour ceux qui sont passés par la conduite accompagnée, la surprime maximum n’est que de 50% la première année, 25% la deuxième et disparaît la troisième année.

Dans la pratique, ces conducteurs payent en général entre 25 et 30% moins cher que les autres. Les assureurs considèrent en effet que le risque d’accident est moindre, bien que l’Association de prévention routière rappelle qu’à ce jour, il n’existe pas d’étude qui prouve que le conducteur en conduite accompagnée ait moins d’accidents que les autres.

Enregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *