Conduire un camping-car : quelques conseils pratiques

Le camping car est soumis aux mêmes règlementations que les véhicules de moins de 3,5 tonnes, comme une voiture par exemple. Ce véhicule de loisirs n’est en principe pas soumis à des limitations de vitesses spécifiques, sauf s’il tracte une remorque entrainant un dépassement du poids fixé à 3,5 tonnes.
Dans l’un ou l’autre des cas, le camping-car est un véhicule imposant qui nécessite une adaptation de votre conduite.

conduire camping car

 

Voici quelques points à connaître avant de conduire un camping car intégral ou profilé sur la route :
– Les camping-cars ont l’interdiction de rouler sur la voie la plus à gauche de la route, lorsque celle-ci comprend plus de 2 voies.

– La puissance de freinage d’un camping-car n’est pas la même qu’une voiture. Il est donc important d’anticiper le freinage au maximum et d’utiliser le frein moteur.

– Les dimensions d’un camping-car obligent à porter une attention particulière aux rues étroites. Ne vous y engagez pas si vous n’êtes pas sûrs de pouvoir en ressortir.

– Il est nécessaire de préparer minutieusement votre parcours pour ne pas vous engager sous un pont ou un tunnel non adapté à la hauteur du camping-car.

– Il est d’usage lorsqu’on est camping-cariste de faciliter le dépassement des voitures qui suivent en vous déplaçant sur la droite de la route.
En comparaison avec le camping-car, le fourgon aménagé présente l’avantage d’être plus maniable de part ses dimensions et son concept de fabrication. Ce véhicule est idéal pour aller partout, à tout moment et en toute discrétion.

Découvrez toutes les gammes de véhicules de loisirs sur www.chausson-camping-cars.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *