Le permis probatoire du permis voiture

Le permis probatoire a été créé le 1èr mars 2004 afin de responsabiliser le conducteur en l’incitant à une conduite responsable.permis probatoire

Le permis probatoire est doté d’un capital de 6 points qui sont majorés chaque année si aucun retrait de points n’a eu lieu. On distingue dans ce cas 2 catégories de conducteurs concernés :

Conducteurs ayant suivi la formation AAC (Apprentissage anticipé à la conduite)

  • + 3 points à la fin de la première année
  • + 3 points à la fin de la seconde année

Le disque « A » est à apposer pendant 2 ans.

Conducteurs n’ayant pas suivi la formation ACC

  • + 2 points à la fin de la première année
  • + 2 points à la fin de la seconde année
  • + 2 points à l’issu de la troisième année

Le disque « A » est à apposer pendant 3 ans.

Le permis probatoire implique également une limitation de vitesse plus restrictive :

  • Lorsqu’elle est de 130 km/h, elle est de 110 km/h pour jeune conducteur
  • Lorsqu’elle est de 110 km/h, elle est de 100 km/h pour jeune conducteur
  • Lorsqu’elle est de 90 km/h, elle est de 80 km/h pour jeune conducteur

Ce permis voiture (ou moto) tant espéré, vous l’avez enfin ! Il suffit maintenant de le garder….

Perte de points pendant la période probatoire

  • Dans le cas de la perte de 6 points, le conducteur est informé par lettre recommandé avec AR qu’il n’a plus de points. Il ne pourra, pendant les 6 mois suivants, ni passer un stage de sensibilisation à la sécurité routière, ni repasser son permis voiture.
  • A partir de 3 points retirés, jusqu’à 5 points, le conducteur, informé de son solde de points par lettre recommandé avec AR, devra suivre obligatoirement un stage de sensibilisation à la sécurité routière dans un délai de 4 points après réception de son courrier. A l’issu de ce stage, il pourra obtenir le remboursement de l’amende dont il a dû s’acquitter.
  • Si la perte de points s’élève à 1, 2 points, ceux-ci seront récupérés à l’issu de 3 ans suivant le dernier retrait de points. Toutefois, le titulaire du permis voiture ou moto pourra suivre tous les 2 ans un stage de sensibilisation à la sécurité routière qui lui permettra de récupérer jusqu’à 4 points (dans la limite des 6 du départ ou des 12 de la fin de la période probatoire).

Le permis probatoire s’adresse également aux conducteurs dont le permis a été invalidé par la perte de tout leur capital point ou dont le permis a été annulé par le juge. Dans ce cas, il y a lieu de distinguer 2 situations :

  • Si, pour retrouver son permis voiture, le conducteur n’a eu qu’à passer l’épreuve théorique (code) il est dispensé du « A » et du respect des limitations de vitesse jeune conducteur.
  • Si le conducteur a dû passer l’épreuve pratique, le « A » est obligatoire et donc les limitations de vitesse de jeunes conducteurs doivent être respectées.

Important : Le permis probatoire ne s’applique qu’une seule fois au premier permis que l’on passe (permis voiture ou permis moto).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *